Passage à un rythme quotidien

A compter du 16 mars, j'essaierai de publier un billet par jour pour tenir compte de l'intensité des événements au Chemin des Dames, entre retrait allemand et offensive Nivelle ...

jeudi 28 août 2014

Samedi 29 août 1914 - La bataille de Guise : « on sent que la guerre approche » (O. Hénin)



- A 9 heures, Joffre se rend auprès du général Lanrezac (Ve Armée) à Laon pour suivre avec lui les débuts de l'action qu'il lui a demandé de mener sur l'aile gauche de l'avancée allemande (IIe Armée), autour de Guise et Saint-Quentin.
- On entend les canons des deux camps à plusieurs dizaines de kilomètres aux alentours, en permanence cette fois, et les habitants du Chemin des Dames prennent conscience à ce moment-là de la menace réelle (Paul Hesse, à Reims, par exemple, qui le signale dans ses carnets). 
- En fin de journée, pour ne pas se retrouver trop en pointe, Lanrezac ordonne le repli de son armée en direction du sud/sud-ouest.


- Les départs massifs de civils touchent à présent Soissons et la vallée de l'Aisne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire