Passage à un rythme quotidien

A compter du 16 mars, j'essaierai de publier un billet par jour pour tenir compte de l'intensité des événements au Chemin des Dames, entre retrait allemand et offensive Nivelle ...

vendredi 12 septembre 2014

Samedi 12 septembre 1914: Le retour des Alliés près du Chemin des Dames



- Depuis le 9 septembre, les Allemands sont en repli vers l’Aisne et, à leur tour, doivent à la fois reculer en bon ordre tout en subissant la pression des troupes françaises et britanniques. Les combats sont très rares, concernant principalement des unités de cavalerie.
- A Fismes toutefois, comme il s’agit d’un lieu stratégique, la lutte est plus acharnée et durable ; c’est le 45e RI français, en appui de la 10e DC (du général Conneau), qui est chargé de briser la résistance allemande dans la ville et de franchir la Vesle. L’avancée est lente mais les prisonniers se comptent par dizaines.
- A Braine, c’est en grande partie le même schéma qui se reproduit, de façon moins intense, avec les Britanniques cette fois.


- Partout autour du Chemin des Dames et sur ses pentes sud, les Allemands décident de tenir et organisent leur défense.
- Les premiers soldats français arrivent à Belleu le 12 au petit matin, puis entrent dans Soissons vers midi, sans véritable résistance allemande dans la ville (sauf en ce qui concerne les ponts). Cependant, dans la soirée, commence le bombardement de Soissons par les batteries situées sur les hauteurs au nord de l'Aisne.
- Plus à l'ouest, la ferme de Confrécourt est en flammes.

- En cette journée, le deuxième fils du Kaiser, le prince Eitel-Frédéric, passe plusieurs heures chez madame Pagnon, dans le village d’Ostel (source M. de Sars).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire