Bataille de La Malmaison

Bonjour et merci aux visiteurs

Rythme quotidien pendant la bataille de La Malmaison.

.

dimanche 29 novembre 2015

Semaine du 22 au 28 novembre 1915 - Activité militaire plus intense



- En plus des explosions de mines habituelles, notamment autour de Troyon et encore plus à la Cote 108,et des échanges d’artillerie (plus importants cependant que les semaines précédentes), les affrontements directs sont plus nombreux cette semaine.
- Plusieurs accrochages de patrouille ont lieu, avec une fréquence assez grande.
- Le mardi 26, un avion allemand tombe dans l’Aisne près de Berry-au-Bac ; les aviateurs parviennent à se sauver à la nage avant que l’artillerie française détruise l’appareil. Ceci déchaîne « la colère de l’ennemi » (JMO Ve Armée) : dans la soirée, les canons allemands répliquent sur tout le secteur du Choléra et jusqu’aux cantonnements de Roucy.
- Le 28, vers 10 heures, commence « un violent feu d’artillerie allemande » sur le bois franco-allemand (NE de Pontavert) qu’occupe le 8e RI ; il provoque de gros dégâts dans les défenses françaises. Après une pause de 11 à 14 heures, il reprend de plus belle et est immédiatement suivi par une attaque d’infanterie dans la brèche créée le matin. La première tranchée françaises, dégarnie (à part quelques guetteurs), est prise facilement. Puis le capitaine Guérin qui commande le sous-secteur organise la contre-attaque sans attendre de renforts (mais avec l’appui du 86e RIT) ; le terrain perdu est repris. Les Allemands perdent 8 morts et « quelques blessés », les Français 3 tués, 16 blessés et 3 disparus. Le reste de la journée est calme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire