mercredi 27 janvier 2016

Semaine du 24 au 30 janvier 1916 - Anniversaire du Kaiser



- Le 27 janvier, à midi (heure allemande), comme l’année précédente, les Français saisissent l’occasion de l’anniversaire de l’empereur Guillaume II pour bombarder intensément les lignes allemandes, ce qui entraîne une réponse très variable et assez étalée dans le temps mais elle aussi symbolique : ce sont notamment les villes de Soissons et Reims qui sont visées.
- Dans certains secteurs (celui en face du 57e RI par exemple, vers Braye-en-Laonnois), on entend des bruits de fête et de la musique à l’heure de la fête du Kaiser. Partout on se méfie d’une éventuelle action d’infanterie, qui finalement n’a pas lieu.
- A Laon, comme en 1915, une grande parade est organisée en l’honneur de Guillaume II, dans une ville pavoisée et avec une mise en scène à la fois grave et patriotique.

- En dehors de cette journée exceptionnelle, le reste de la semaine ressemble aux précédentes …

dimanche 24 janvier 2016

Semaine du 17 au 23 janvier 1916 - Toujours le "calme"



- Semaine sans événements importants à signaler. Les deux armées s’emploient essentiellement grâce à l’artillerie à gêner le travail de l’adversaire dans ses tranchées. A la Cote 108 se poursuivent les explosions de mines.
- Des patrouilles un peu plus fréquentes sont signalées dans les deux camps.

lundi 11 janvier 2016

Semaine du 10 au 16 janvier 1916 - Rien ...



- Semaine particulièrement « calme », sans activité militaire spécifique (sans doute la semaine la plus « calme » depuis le début du conflit). Les artilleries sont assez peu actives par rapport aux mois passés, et seule la guerre des mines à la Cote 108 se poursuit de façon un peu intense.

jeudi 7 janvier 2016

Semaine du 3 au 9 janvier 1916 - Mouvements chez les Allemands



- Semaine sans événements particuliers au Chemin des Dames, avec les mêmes occupations pour les soldats des deux camps et les mêmes « points chauds » que les semaines précédentes.
- Les Allemands se montrent particulièrement actifs, à la fois par leur artillerie et par de nombreux mouvements en arrière de leurs lignes : convois fréquents et déplacements de troupes sont constatés, en parallèle aux travaux défensifs habituels.
- Le niveau de l’Aisne baisse régulièrement.

Semaine du 27 décembre 1915 au 2 janvier 1916



- Semaine « banale » dans le secteur, avec son lot de mines à la cote 108 et autour de Troyon, ses bombardements réguliers et les travaux permanents d’aménagement de tranchées perturbés par le mauvais temps ou les bombes.
- Le 31, comme le soir du 24, « on entend des chants dans les tranchées allemandes de la région de Godat ; quelques salves de nos 75 les font cesser » (JMO Ve Armée)