Passage à un rythme quotidien

A compter du 16 mars, j'essaierai de publier un billet par jour pour tenir compte de l'intensité des événements au Chemin des Dames, entre retrait allemand et offensive Nivelle ...

lundi 27 juin 2016

Semaine du 26 juin au 2 juillet 1916 - Coups de main



- Le lundi 26, les artilleries sont au centre de l’action. Une pièce de 16 de marine française bombarde Amifontaine, ce à quoi les Allemands répondent par des tirs sur Roucy : le QG de la 69e DI y est détruit (7 blessés).

- Depuis quelques jours, l’armée française multiplie les coups de main, afin de capturer des prisonniers et de savoir quelles unités se trouvent dans les tranchées adverses. A l’approche de l’offensive de la Somme, c’est encore plus d’actualité, afin de jauger la puissance allemande en face et « d’inquiéter l’ennemi » (JMO 1er CA).
- Le 1er juillet par exemple, le 110e RI (2e DI) organise 3 actions simultanées au nord de Vendresse, près de la sucrerie de Cerny et au nord-est de Troyon. « L’attaque a été précédée à 21h10 par l’explosion d’un fourreau de mine placé au fond d’une carrière souterraine placée sous la tranchée allemande et reliée à nos lignes  par un couloir souterrain de 180 mètres de longueur » (idem). Les Allemands, croyant à une véritable attaque, réagissent fortement : seul le coup de main du centre réussit finalement ; les pertes françaises sont de 2 tués dans les rangs des assaillants, et 11 par suite des intenses bombardements allemands.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire