dimanche 26 mars 2017

26 mars 1917



- Les conditions climatiques rendent difficiles les possibilités d’opérations d’envergure : pluie et brouillard empêchent les observations aériennes et gênent considérablement l’artillerie.
- Par conséquent, on assiste seulement à quelques petits coups de main et à des patrouilles sans grande ambition, du côté du fort de Condé ou au plateau de Vauclerc pour les Français, vers la Vallée Foulon pour les Allemands.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire