Bataille de La Malmaison

Bonjour et merci aux visiteurs

Rythme quotidien pendant la bataille de La Malmaison.

.

dimanche 30 avril 2017

30 avril 1917



- Même situation météorologique que la veille, qui permet une activité militaire correcte car parfois gênée par la brume. La contre-préparation allemande est de plus en plus violente, nuit et jour, avec emploi fréquent d’obus lacrymogènes et toxiques, surtout à destination des batteries françaises.
- Les combats d’infanterie et les actions ponctuelles se poursuivent autour d’Hurtebise et du Poteau d’Ailles. Le reste du front est plutôt calme.

- Dans la nuit, les Allemands ont bombardé par avions les arrières français : une bombe est tombée sur le camp de prisonniers d’Irval (près de Vandeuil, sur la Vesle) : 150 victimes sont comptabilisées.

samedi 29 avril 2017

29 avril 1917



- Le beau temps permet un travail efficace de l’aviation et de l’artillerie en vue de l’offensive française prévue dans les premiers jours de mai, notamment entre Craonne et Reims. Les tirs de destruction sont nombreux et paraissent efficaces.
- L’artillerie allemande elle aussi est toujours très active, de nuit puis de jour, sur les premières ligens comme sur les arrières.
- La zone Hurtebise-Ailles reste agitée par des combats d’infanterie incessants.

vendredi 28 avril 2017

28 avril 1917



- La journée est brumeuse mais sans mauvais temps ; les avions ne peuvent pas voler, ce qui empêche les tirs de destruction que voulaient mener les Français en vue de la prochaine attaque prévue par l’état-major.
- Des combats ont lieu toute la journée autour d’Hurtebise et du Poteau d’Ailles, essentiellement à partir d’initiatives allemandes.
- L’artillerie allemande est elle aussi toujours très active, surtout sur les pentes du plateau et sur la vallée de l’Aisne, avec emploi d’obus toxiques.