mardi 11 avril 2017

11 avril 1917 - Les tanks arrivent; les Allemands sont prêts



- Météo à nouveau défavorable à la préparation de l’offensive : à cause des vents très violents, l’aéronautique ne peut travailler que quelques heures dans la matinée. « Nos tirs se poursuivent dans les mêmes conditions : satisfaisantes pour tous ceux qui ne nécessitent pas d’observation aérienne ; destructions de batteries ou de 3e position : nous sommes très en retard à ce point de vue. » (JMO Ve Armée)
- Des reconnaissances françaises nombreuses envoyées dans la nuit ont trouvé l’ennemi « sur ses gardes ».
- A 9 heures, une « fausse attaque » a lieu afin d’obliger les Allemands à dévoiler leur défense ; « l’opération de donne que de médiocres résultats ».
- Les Allemands ne réagissent pas globalement mais mènent des tirs ponctuels, notamment avec des obus de gros calibre et des minens sur Troyon mais aussi avec des « obus spéciaux » sur les entrées de creutes de Vassogne et Jumigny, ainsi que sur Pont-Arcy et Moulins.


- Dans l’après-midi, les premiers tanks français débarquent à Ventelay et Breuil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire