Passage à un rythme quotidien

A compter du 16 mars, j'essaierai de publier un billet par jour pour tenir compte de l'intensité des événements au Chemin des Dames, entre retrait allemand et offensive Nivelle ...

lundi 17 avril 2017

17 avril 1917 - 2e jour d'offensive: constat d'échec




- Encore sous le choc des épreuves de la veille, les soldats engagés dans la bataille du Chemin des Dames doivent en outre affronter une nouvelle journée de mauvais temps.
- L’état-major français décide de poursuivre l’offensive, mais en ciblant plus précisément certaines parties du front : le 1er CA attaque vers le plateau de Californie, s’emparant de la tranchée du Balcon ; le 9e progresse le long de la N44 à partir du Bois-des-Buttes ; le 410e RI poursuit en avant les progrès significatifs réalisés la veille au-delà du canal de l’Aisne à la Marne.
- Les Allemands tentent des contre-offensives, elles aussi ponctuelles, par exemple contre la brigade russe près de Courcy ou autour d’Hurtebise. Ils concentrent des renforts en arrière de Berry-au-Bac et d’Amifontaine, qui sont bombardés par l’artillerie lourde française.
- « Le front s’est donc en somme peu modifié, le très mauvais temps et la fatigue des troupes se prêtant d’ailleurs mal à d’importantes opérations. » (JMO Ve Armée)


- Les nouvelles directives de Nivelle arrivent dans a soirée dans les états-majors des grandes unités : l’effort est réorienté en direction du nord-est. Pour permettre une « offensive général ultérieure », il s’agit de prendre possession de toute la ligne de crête entre Aisne et Ailette et de toutes les hauteurs entre Aisne et Brimont, afin de s’en servir comme bases de départ.

- Le 17 avril est aussi la date de l’offensive déclenchée sur les Monts de Champagne, qui était supposée servir d’étau après la percée espérée de la veille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire