Passage à un rythme quotidien

A compter du 16 mars, j'essaierai de publier un billet par jour pour tenir compte de l'intensité des événements au Chemin des Dames, entre retrait allemand et offensive Nivelle ...

lundi 3 avril 2017

3 avril 1917



- Encore une fois, le vent est très violent. Les reconnaissances aériennes sont impossibles jusqu’à 16 heures : l’artillerie française est donc très peu active, tandis que son adversaire se montre plus violente en direction de Beaurieux et de Reims (plus de 2 000 obus pour cette dernière).

- Autour de Vauxaillon, « des patrouilles sont envoyées jusqu’au Mont des Singes et la crête militaire ouest de Noisy, qu’elles trouvent fortement occupés. Nos troupes ayant atteint les objectifs fixés, ont commencé l’organisation défensive des nouvelles positions et préparent le terrain en vue d’une offensive prochaine. » (JMO 21e DI)
- De leur côté, les 19e et 64e RI attaquent le village de Laffaux : un bataillon du premier parvient à pénétrer dans le village mais il est violemment contre-attaqué.
- Soissons reçoit à nouveaux de gros obus (16).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire