jeudi 4 mai 2017

4 mai 1917 - Reprise de l'offensive. Les 18e et 34e RI à Craonne



- A l’est du secteur du Chemin des Dames, dans la zone de la Ve Armée, l’offensive reprend, après cinq jours de préparation au lieu des trois initialement prévus (en raison du mauvais temps fin avril).

- Peu avant 7 heures, l’infanterie française attaque sur le front entre l’Aisne et Reims, avec comme objectif principal la prise de possession des hauteurs.

- Comme souvent, une progression est visible dans les premières heures : c’est ainsi que des unités parviennent à pénétrer dans le village de Berméricourt ; mais elles en sont repoussées dans l’après-midi et doivent regagner leurs tranchées de départ, tandis que dans les ruines des soldats cernés et bombardés résistent jusqu’à la fin de la journée.

- A la Cote 108, au monts Spin ou de Sapigneul , les espoirs français sont de courte durée : les Allemands ont été bien protégés par leurs abris, peu détruits par la préparation : ils peuvent donc mener des contre-attaques efficaces et très meurtrières pour les assaillants.

- Dès l’après-midi, le général Mazel, qui commande la Ve Armée, fait savoir à ses supérieurs que toute nouvelle tentative dans cette zone sera vaine …





- Dans les autres secteurs du Chemin des Dames, l’attaque est prévue pour le lendemain : on achève essentiellement la préparation et on met au point les dernières consignes.

- Une action importante et symbolique a cependant lieu et se conclut par une nette réussite pour les Français. Il s’agit d’une attaque ponctuelle préliminaire afin de faciliter l’offensive du lendemain : tandis que la 35e DI fait croire à une attaque sur le plateau de Vauclerc, les 18e et 34e RI s’emparent de la totalité du village de Craonne et parviennent à mettre pied sur le plateau au prix d’un effort considérable ; environ 100 Français sont tués ou blessés, tandis que 225 Allemands sont capturés (dont 9 officiers). Les Allemands réagissent violemment, surtout par artillerie, mais la réponse française permet aux troupes de conserver le terrain gagné et de se maintenir sur le plateau de Californie.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire