vendredi 23 juin 2017

Semaine du 18 au 24 juin 1917



- Semaine plutôt calme, marquée par de petites actions d’infanterie allemandes, qui remportent quelques succès ponctuels, notamment le 20 autour du mont des Singes.
- La ville de Reims est à nouveau intensément bombardée.

- Par ailleurs, la vague des mutineries se calme un peu dans l’armée française (1 200 obus par exemple le 23 juin).

samedi 17 juin 2017

Semaine du 11 au 17 juin 1917



- La semaine est plutôt calme après les agitations des précédentes.
- Grosse activité permanente de l’artillerie des deux camps, avec à la fois projectiles de tranchées et à plus longue portée, sur les premières lignes comme sur les arrières.
- Activité importante aussi des aviations, notamment avec mitraillages des premières lignes lorsque l’on redoute une action d’infanterie.
- Le 16, les Allemands tentent plusieurs petits coups de main très ponctuels (sur des tranchées au Monument, au Poteau d’Ailles, à Cerny, etc.), sans résultats notables. Ils sont aussi particulièrement actifs toute la semaine autour des Cavaliers de Courcy et de Reims.

mercredi 7 juin 2017

Semaine du 4 au 10 juin 1917



- Chez les Allemands, on poursuit une certaine activité générale, notamment de l’aviation et de l’artillerie, avec coups de main fréquents mais très ponctuels sur telle ou telle tranchée (notamment le 6, sur les plateaux au nord de Craonne et le 10, de façon plus importante sur le saillant de la Deva, près de Cerny).
- Chez les Français, on se contente de maintenir les positions ou de réagit aux attaques allemandes. En effet, les mouvements de relève sont toujours grandement perturbés par la généralisation des mutineries, qui touche toutes les unités de façon plus ou moins importante et mobilise d’autres éléments pour ramener l’ordre.
- Le 6 cependant, l’armée française accentue ses tirs d’artillerie comme dans d’autres secteurs « en vue de détourner l’attention de l’ennemi pendant l’attaque anglaise au sud d’Ypres » (JMO VIe Armée).