mercredi 18 octobre 2017

Jeudi 18 octobre 1917

- La brume est très présente : la préparation d’artillerie ne peut plus suivre le rythme prévu car l’observation aérienne n’est possible que quelques heures. Par conséquent, seule une quarantaine de tirs (65 la veille) peuvent être réalisés.
- La réaction allemande est toujours limitée, cherchant surtout à viser les concentrations de canons français et les arrières.
- Les nombreuses patrouilles françaises constatent que les tranchées sont toujours occupées, malgré les dégâts considérables.
- VIe Armée : 37 tués, 125 blessés


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire