mardi 24 octobre 2017

Mercredi 24 octobre 1917 - "Pause"



- La nuit du 23 au 24 est forcément très agitée. Les Allemands bombardent fortement là où ils le peuvent afin de préparer d’éventuelles contre-attaques, tandis que l’artillerie française cherchent à annihiler ces intentions et à préparer la progression à venir.
- Dans la journée, les Français cherchent d’abord à finaliser l’occupation et l’aménagement de l’ancienne première ligne allemande, notamment autour de Laffaux, du mont des Singes. Il faut aussi faire avancer les pièces d’artillerie et assurer les ravitaillements, tâches rendues encore plus complexes par le bouleversement du terrain.
- De nombreuses patrouilles françaises sont envoyées, qui capturent à nouveau beaucoup de prisonniers. Certaines parviennent à l’Ailette, sans pouvoir se maintenir et constatant la présence de défenseurs en rive sud (l’aviation constate des mouvements importants chez les Allemands, sans que l’on sache exactement de quoi il s’agit).
- Les états-majors des grandes unités mettent en place la poussée offensive prévue pour les deux journées suivantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire