jeudi 19 octobre 2017

Vendredi 19 octobre 1917



- Très mauvaise journée pour la préparation d’artillerie française : seuls 12 tirs de destruction sont possibles à cause des conditions climatiques. De plus, la réponse allemande est beaucoup plus importante, sur toute la profondeur de l’armée française.
- Les patrouilles envoyées mesurer l’impact des bombardements constatent toujours des tranchées allemandes bien défendues.

- Bilan pour la VIe Armée : 46 tués, 245 blessés, 1 disparu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire